Notre site internet est actuellement en maintenance

Il est toujours possible de le consulter et de s'y exercer mais l'envoi des formulaires de commande pour nos documents est inactif.

Pour acheter nos films ou obtenir gratuitement des kits douleur (5 max.) ou des échelles ALGOPLUS de poche
(5 max.), merci de nous adresser votre demande à l'adresse suivante :


doloplus@gmail.com

Merci de remplir le formulaire correspondant à votre demande sur le site et de nous l'adresser soit par mail soit par courrier accompagné de votre règlement.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée
Langue
Accueil > Un travail d'équipe > Une échelle validée
Une échelle
validée
Tout instrument de mesure, pour être utilisable en pratique, doit être validé. Ce qui revient à vérifier qu'il donne un résultat sensible, reproductible, fiable et spécifique. Chaque instrument fournit un résultat quelque peu différent, soulevant la question de savoir lequel, s'il y en a un, donne la bonne réponse. L'utilisation d'une échelle non validée ou ayant de mauvaises propriétés psychométriques mène à des extrapolations erronées. La bonne connaissance des caractéristiques psychométriques d'une échelle aidera le clinicien à avoir la vigilance requise pour l'interprétation des résultats et lui permettra d'éviter de fausses interprétations.

L'échelle Doloplus est la première échelle d'hétéro-évaluation de la douleur chez la personne âgée ayant des troubles de la communication verbale à avoir été publiée (1993) et validée en Français en janvier 1999. Quinze gériatres français et suisses formés aux soins palliatifs et à la douleur, dirigés par un biostatisticien, ont étudié une population de personnes âgées de plus de 65 ans ayant des troubles de la communication verbale ou du comportement, sauf pour l'étude de la validité convergente (nécessité dans ce cas de pouvoir s'auto-évaluer). L'étude est multicentrique (15 centres différents avec des unités de médecine gériatrique ou non, des services de soins palliatifs, des centres de soins de suite et de long séjour gériatriques, des services de réadaptation gériatrique et des maisons de retraite). Elle a débuté en mars 1995 pour s'achever en janvier 1999.
Les 510 personnes âgées avaient entre 65 et 101 ans et ont été cotées avec l'échelle Doloplus de 1 à 3 fois selon les tests, ce qui représente plus de 1000 cotations au total. Les différentes étapes de la validation statistique ont porté sur l'étude de la reproductibilité (fiabilité test-retest et fiabilité inter-juges), de la sensibilité (par item et de façon globale) de la validité convergente et de la cohérence interne.

Pour des données chiffrées plus détaillées, merci de vous reporter à la publication suivante :
WARY B.,SERBOUTI S., « Doloplus : validation d'une échelle d'évaluation comportementale de la douleur chez la personne âgée ». Revue Douleurs, 2001, 2 ; 1 :35-38.

Le temps de la simple estimation de la douleur est révolu. Les échelles d'hétéro-évaluation viennent combler aujourd'hui les champs d'investigation laissés vacants par les outils d'auto-évaluation. La validation de l'échelle Doloplus n'est qu'une étape dans ce combat de chacun pour faire reculer les inégalités dans la prise en compte de la douleur, en particulier chez les personnes âgées ayant des troubles de la communication verbale.